Un peu d’histoire

Ce site de quelque 9 ha a connu bien des mutations depuis le XIIIe siècle où il n’était que jardins et prairies. Ce même siècle voit le début de la construction de l’abbaye qui rhytmera la vie du site jusqu’à la Révolution française durant laquelle elle sera démolie. Le complexe se transforme en château de plaisance au XIXe siècle pour être acquis par l’Université de Liège en 1924. Les premiers bâtiments destinés à la formation des ingénieurs sont inaugurés en 1937. L’abbaye est reconstruite en 1952 suite aux bombardements de 1944-1945. Le dernier bâtiment construit sur le site date de 1964. Le site est alors à son apogée. Les années 90 vont en précipiter le déclin avec la décision de l’ULg de se centraliser au Sart Tilman. Les bâtiments sont petit à petit abandonnés, le site est laissé à l’abandon. C’est en 2007 que la SPI, l’Université et la Ville de Liège entament une réflexion sur la reconversion du site. La SPI décide d'acquérir le bâtiment du Génie Civil fin 2009 et le projet peut se concrétiser.

Un site en mutation

Investir le VAL BENOIT, c’est investir un site en pleine mutation. Le bâtiment du Génie Civil est rénové, la SPI poursuit les travaux avec les abords, les accès et le parking provisoire, les travaux de préservation sur le bâtiment de CHIMIE-METALLURGIE (2016-2017) et la construction de la Cafétéria O ! (ancienne « La Mason »).

En parallèle, d’autres opérateurs mettent également en œuvre leurs projets sur le site : la Cité des métiers, l’Université de Liège et le FOREM dans le bâtiment de la CENTRALE THERMO-ELECTRIQUE (rénovation 2017) et l’association BPI-MOURY (immeuble de bureaux, construction 2018).

Le projet

Le VAL BENOIT, lieu stratégique à l’entrée Sud de Liège, le long de la Meuse, à deux pas de la nouvelle gare TGV des Guillemins et en bordure de la future ligne du tram, peut connaître une nouvelle vie et devenir un véritable morceau de ville caractérisé par une mixité de fonctions (logements, services, formation, culture,...). L'activité économique y occupera une place importante avec, au terme du projet, près de 30 000 m² qui y seront dédiés.

Le nouveau VAL BENOIT présente une alternative efficace et durable aux parcs d’activités installés en périphérie. Un Masterplan définit les grandes orientations de développement du VAL BENOIT, tant au niveau de la réhabilitation des anciens bâtiments universitaires dont l’architecture moderniste préservée, que des nouvelles constructions qui permettent une utilisation optimale du site, tout en gardant de larges espaces verts. La réhabilitation du GENIE CIVIL, destiné à accueillir des entreprises, est finalisée en septembre 2016.

Fabienne Hennequin nous parle de l'architecture du projet:

Val Benoit - L'architecture from SPI Liège on Vimeo.


Un site à investir

Immeubles de logements, espaces Horeca ou commerces, immeubles mixtes, parking privé ... L’aménagement du site en est à ses débuts et il est temps déjà de penser sans tarder à une seconde vague de travaux sur des espaces qui répondront au Masterplan du VAL BENOIT. Plus de 1800 personnes y sont attendues pour y vivre, y travailler, se former.

Le projet de toute une équipe ...

Le projet du VAL BENOIT a littéralement challengé les équipes de la SPI. Passer de la conception d’un parc d’activité horizontal à un parc vertical a constitué un vrai défi.  Et les équipes ne se sont pas arrêtées là ! Elles sont sorties de leur zone de confort pour proposer

un concept d’accompagnement inédit pour les entreprises !

Une gestion par projets a été mise en place, pas moins de cinq groupes de travail différents et plus de 60 comités de pilotage... De près ou de loin, pas moins de 60 personnes différentes à la SPI ont porté ce projet secondés et motivés sans relâche par des administrateurs très présents dans le projet ... et ce n’est pas fini ! Au final, il y a la fierté d’y avoir contribué ! Des équipes qui ont appris de nouvelles méthodes, des expériences complexes, des recours, la prise en compte du phénomène Nimby, de nouveaux produits ... tous en sortent ... heureux !

... avec de nombreux partenariats

Un tel projet nécessite des investissements majeurs, des soutiens importants, une confiance ! Nombreux sont ceux qui ont rendu ce rojet possible. D’abord le Gouvernement wallon, par le biais de ses différents Ministres, liégeois bien-sûr, et aussi tous ceux qui ont vu ce projet comme un enjeu de réussite.

Des associés indéfectibles, qu’il s’agisse de la Province de Liège et des 84 communes du territoire, la Ville de Liège en tête. La SOGEPA qui a été sensible aux besoins de la SPI en termes de financement. Enfin et surtout, que ce soit les administrations, les cercles d’anciens de l’ULg, les amoureux de Liège, vous avez voulu que ce projet soit réalité !

MERCI